Comment cultiver sur un sol acide grâce à jardin-relax.fr

Le sol acide a pour principal critère un niveau bas, en dessous de 5. Mais cette acidité peut déjà être ressentie par certaines plantes alors que le pH indique 6,5. Si certaines plantes supportent parfaitement les sols acides, d’autres peuvent être malades, parfois même mourir à cause de cette qualité de sol. Les conifères tels que l’épicéa, le sapin et le pin aiment grandir sur les sols acides. En outre, ces arbres développent également des épines qui rendent le sol encore plus acide afin d’éliminer les autres espèces végétales qui croissent dans leur habitat. Ceci, afin de s’accaparer des ressources qui sont disponibles dans le sol. D’autres variétés d’arbres aiment aussi pousser dans les milieux acides, pour ne citer que le châtaignier, l’olivier et le peuplier. De nombreuses espèces de plantes vivaces et grimpantes font également parties de ces plantes qui aiment le sol acide. De ce fait, vous avez un large choix de plante à cultiver dans votre jardin même si la terre de culture s’avère acide. Au moment de créer votre jardin, suivez les instructions sur le site de jardin-relax.fr afin de trouver les meilleures variétés pour votre jardin.
 

Acidifier le sol

 

Sachant que de nombreuses plantes préfèrent le sol acide au basique, vous pouvez acidifier votre sol pour leurs assurer un pH acide. Pour ce faire, utilisez des engrais. Rappelez-vous que les sols acides contiennent peu de vers de terre qui ralentissent par conséquent les activités des micro-organismes. Ceci affaiblit d’autant plus la formation d’humus. En conséquence, la grande majorité des plantes ont du mal à pousser sur ce type de terrain car elles s’affaiblissent et deviennent plus sujettes aux maladies et aux infections. C’est alors que les engrais interviennent et constituent la meilleure solution pour bonifier la qualité de votre sol. Par ailleurs, vous pouvez mélanger le sol de culture avec un peu de chaud. Mais rappelez-vous qu’à long terme, l’utilisation de la chaux peut nuire à la qualité de la terre. En effet, son action est trop brutale pour les micro-organismes si bien que l’humus se dégrade rapidement. Il est alors conseillé, selon les instructions du site jardin-relax.fr, d’avoir recours à l’emploi de dolomie ou de calcaire broyé. Dans tous les cas, fiez-vous aux conseils bien avisés de jardin-relax.fr en cas de doute. Le site regorge de conseils et d’astuces pour vous assurer un beau jardin sur un sol acide.

 

 

 

Choisir les plantes pour un sol acide

 

Bien que de nombreuses plantes éprouvent des difficultés à bien grandir sur un sol acide, d’autres préfèrent pourtant se développer sur ce genre de terrain. Ainsi, il vaut mieux choisir des plantes qui aiment le pH acide comme les érables ou encore les lauriers, sinon les conifères. Optez pour les fleurs comme le camélia, le magnolia et le rhododendron. A ce titre, vous pouvez jouer avec les couleurs en y ajoutant quelques lupins et des lys. De ce fait, malgré son acidité, votre sol ne risque pas d’être déserté par les fleurs. Toutefois, consacrez du temps à son entretien car trop d’acidité peut nuire aux plantes. Pour cela, ajoutez de la dolomie à votre terre de culture. Sinon, vous avez la possibilité de mélanger le sol avec du calcaire broyé. Mais chaque espèce végétale doit également subir un traitement spécifique dont tous les détails sont sur le site de jardin-relax.fr. Ces gestes d’entretien incluent bien évidemment les tailles, l’arrosage, l’engraissage du sol, le désherbage mais aussi et surtout tout ce qui est relatif à la pulvérisation des fongicides que vous pourrez faire vous-même avec du sulfate de cuivre, de la chaux et de l’eau. Retrouver la recette de cet antiparasite sur le site de jardin-relax.fr.